Carence en vitamine D chez les personnes atteintes de la maladie de Crohn

Rôle de la carence en vitamine D dans la maladie de Crohn

La maladie de Crohn touche des millions de personnes dans le monde et présente des défis uniques en matière de gestion de la nutrition et de la santé globale.

Parmi les différents problèmes nutritionnels associés à cette pathologie, la carence en vitamine D se démarque par ses impacts potentiels sur l'évolution de la maladie et sur votre qualité de vie.

Qu'est-ce que la maladie de Crohn?

La maladie de Crohn est une maladie chronique qui relève des maladies inflammatoires de l'intestin (MII). Il affecte principalement votre tube digestif et provoque une inflammation persistante n’importe où le long du tube digestif, de la bouche à l’anus. Plus précisément, cette maladie cible généralement la fin de l’intestin grêle (l’iléon) et le début du côlon.

La cause exacte de la maladie de Crohn est encore inconnue, même si on pense qu'elle implique une combinaison de ces facteurs :

  • Génétique
  • Environnement
  • Système immunitaire

 
Malheureusement, il n'existe aucun remède contre la maladie de Crohn, mais il existe des traitements qui peuvent réduire considérablement ses symptômes et même entraîner une rémission à long terme.

Symptômes de la maladie de Crohn chez les individus

Les symptômes de la maladie de Crohn

Si vous vivez avec la maladie de Crohn, vous pourriez ressentir une gamme de symptômes dont l'intensité peut varier en fonction de la localisation de l'impact de la maladie.

Ces symptômes sont les suivants :

  • Douleur abdominale
  • Diarrhée sévère
  • Fatigue
  • Perte de poids
  • Malnutrition

Types de maladie de Crohn

La maladie de Crohn peut être classée en plusieurs types, selon la partie du tractus gastro-intestinal touchée.

  1. Iléocolite. Le type de maladie de Crohn le plus courant affecte à la fois l'iléon et le côlon et entraîne souvent des diarrhées, une perte de poids importante et des douleurs abdominales.
  2. Iléite.  Ce type cible spécifiquement l’iléon. Elle peut provoquer des symptômes similaires, avec des complications telles que des fistules ou des abcès inflammatoires.
  3. Maladie de Crohn gastroduodénale. Ce type affecte l'estomac et le début de l'intestin grêle. Cela peut entraîner une perte d’appétit, une perte de poids et des nausées.
  4. Jéjunoiléite. Ce type est caractérisé par des zones d'inflammation inégales dans le jéjunum, qui est la partie médiane de l'intestin grêle. Cela peut provoquer des crampes après les repas, des fistules, de la diarrhée et des douleurs abdominales.
  5. Colite de Crohn (granulomateuse). Ce type n'affecte que le côlon, ce qui entraîne des lésions cutanées, des douleurs articulaires, de la diarrhée et des saignements rectaux.

Carences courantes en vitamines et minéraux dans la maladie de Crohn

Les personnes atteintes de la maladie de Crohn sont souvent confrontées à des carences en diverses vitamines et minéraux en raison de facteurs tels que :

  • Malabsorption
  • L'impact de la maladie sur le tube digestif
  • Restrictions diététiques

 
Si vous vivez avec la maladie de Crohn, vous pourriez être vulnérable à des déficiences telles que :

  • Vitamine D
  • Fer
  • Vitamine B12
  • Zinc

Le rôle de la vitamine D dans la maladie de Crohn

La vitamine D joue un rôle crucial dans la gestion de la maladie de Crohn, car elle influence à la fois la régulation de votre système immunitaire, la santé de vos os et celle de votre tube digestif.

Ce nutriment est essentiel au maintien de l'intégrité de la barrière intestinale, ce qui peut aider à prévenir les fuites indésirables de substances dans l'intestin susceptibles de déclencher une inflammation, un problème courant dans la maladie de Crohn.

La recherche suggère que la vitamine D pourrait aider à moduler la réponse immunitaire dans la maladie de Crohn, ce qui pourrait potentiellement réduire l'inflammation et la gravité de la maladie.

Il joue également un rôle dans l’absorption du calcium, ce qui peut aider à maintenir la densité osseuse et à prévenir l’ostéoporose.

Niveaux optimaux de vitamine D dans la maladie de Crohn

Bien que le niveau idéal de vitamine D puisse varier en fonction des besoins de santé individuels et des recommandations des professionnels de la santé, une directive générale suggère de viser un taux sanguin de 20 à 50 ng/mL pour être considéré comme adéquat pour les os et la santé globale.

Le maintien de ces niveaux peut aider à atténuer certaines des complications associées à la maladie de Crohn et carence en vitamine D.. Une surveillance régulière des taux de vitamine D par des analyses de sang est recommandée pour identifier toute carence et ajuster la supplémentation si nécessaire.

Qu'est-ce qu'un taux de vitamine D extrêmement bas dans la maladie de Crohn ?

Un taux de vitamine D inférieur à 20 ng/mL est considéré comme extrêmement bas et nécessite une intervention. Des niveaux aussi bas peuvent exacerber les symptômes de la maladie de Crohn, notamment les suivants :

  • Risque accru d’inflammation
  • Fonction immunitaire altérée
  • Sensibilité accrue aux infections

 

Quand dois-je faire un test de vitamine D pour la maladie de Crohn

Quand dois-je faire un test de vitamine D pour la maladie de Crohn ?

Une surveillance régulière des taux de vitamine D est recommandée si vous souffrez de la maladie de Crohn, en particulier si vous présentez des symptômes de carence ou si vous avez déjà eu de faibles taux. En général, il est sage de subir test de vitamine D si vous remarquez une augmentation des symptômes liés à la maladie de Crohn, tels qu'une intensification des douleurs abdominales ou des poussées plus fréquentes, car de faibles taux de vitamine D peuvent exacerber ces affections.

Les saisons peuvent également influencer vos niveaux de vitamine D, des niveaux plus faibles étant souvent observés pendant les mois d'hiver en raison d'une exposition réduite au soleil.

Consultez votre professionnel de la santé pour déterminer les moments les plus appropriés pour les tests. Cela fait souvent partie des contrôles annuels ou plus fréquemment si nécessaire en fonction de votre état de santé et de votre mode de vie.

Des doses élevées peuvent être nécessaires pour rétablir des niveaux normaux

En raison de l'impact de la maladie sur l'absorption des nutriments, vous pourriez avoir besoin d'une dose plus élevée de vitamine D. Cette approche aide à contrecarrer la difficulté à laquelle votre corps est confronté à absorber les vitamines contenues dans les aliments, ce qui constitue un défi courant avec la maladie de Crohn.

Lorsque les niveaux de vitamine D sont considérablement bas, votre médecin peut vous recommander un régime à forte dose, sous forme de suppléments. Suivez leurs conseils, car une trop grande quantité de vitamine D peut entraîner son propre ensemble de problèmes de santé, notamment l'hypercalcémie, une maladie caractérisée par un excès de calcium dans le sang qui peut nuire au cœur, aux reins et aux os.

À retenir

La vitamine D joue un rôle important dans la gestion de la maladie de Crohn et dans le maintien de la santé globale. Pour gérer la maladie de Crohn, surveillez régulièrement vos taux de vitamine D, comprenez l'impact potentiel d'une carence et prenez des mesures pour maintenir des niveaux optimaux grâce à une supplémentation sous la supervision de votre médecin.

Derniers Articles

Produits phares

  • COF-19CPC5--COV-FLU-3-in-1-TestBox-Right-(Transparent)
  • Test de fertilité masculine Sperm OK - Artron

S'inscrire

Nouvelle inscription à la newsletter (#30)

autres sujets

Fièrement approuvé par des centaines d'organisations à travers le Canada​

Panier d'achat
Panier
Remonter en haut